News

Xi Jinping s'entretient par téléphone avec Emmanuel Macron

Update Time:2022.05.12 Source: Clicks:28

 Le président chinois Xi Jinping a eu mardi après-midi une conversation téléphonique avec son homologue français Emmanuel Macron.

Il a noté qu'au cours de ces cinq dernières années, M. Macron et lui avaient maintenu des contacts étroits, conduit les relations sino-françaises à conserver une bonne dynamique de développement, poussé à l'obtention de résultats fructueux dans la coopération bilatérale et démontré le sens des responsabilités des grands pays dans le traitement de questions telles que le changement climatique et la préservation de la biodiversité.

Face à des changements profonds inédits depuis un siècle, a-t-il ajouté, la Chine et la France, toutes deux membres permanents du Conseil de sécurité des Nations Unies et grands pays indépendants, doivent s'en tenir à l'aspiration originale de l'établissement de leurs relations diplomatiques caractérisées par "l'indépendance, la compréhension mutuelle, la clairvoyance, les bénéfices mutuels et les résultats gagnant-gagnant".

Elles doivent aussi s'en tenir au positionnement d'un partenariat stratégique global étroit et durable, respecter les intérêts fondamentaux et les préoccupations majeures de chacun, ainsi que se coordonner et coopérer de manière étroite aux niveaux bilatéral, sino-européen et mondial, a poursuivi M. Xi.

La partie chinoise est disposée à travailler avec la France pour continuer à maintenir des échanges étroits sur tous les plans, à encourager le bon développement de leurs relations bilatérales et à préserver la paix et la stabilité dans le monde, a ajouté le président chinois.

Il a souligné la nécessité d'identifier, à travers les mécanismes de dialogue bilatéraux, les priorités de leur coopération pour les cinq années à venir. Il a appelé les deux parties à renforcer leur coopération dans les domaines émergents, tels que l'intelligence artificielle et l'énergie propre, tout en développant leur coopération dans les secteurs traditionnels comme l'énergie nucléaire civile et l'aérospatiale.

La Chine est prête à importer davantage de produits français de qualité, invite les entreprises françaises de finances et de hautes technologies à faire des affaires en Chine, a-t-il poursuivi, espérant que la partie française fournirait un environnement commercial juste, équitable et non discriminatoire aux entreprises chinoises en France.

Le chef de l'Etat chinois a souligné qu'il était primordial pour la Chine et la France de mettre à profit les grandes occasions telles que le 60e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques sino-françaises et les Jeux olympiques de Paris, tous les deux en 2024, afin de renforcer les échanges culturels et entre les peuples ainsi que d'améliorer la compréhension mutuelle.

Les deux parties doivent respecter le véritable multilatéralisme, défendre le système international avec les Nations Unies en son centre ainsi que l'ordre international fondé sur le droit international, soutenir la multipolarité et la mondialisation économique, et approfondir leur coopération sur le changement climatique et la protection de la biodiversité entre autres, a-t-il ajouté.

M. Xi a insisté sur le fait que les deux parties doivent renforcer leur communication et leur coordination au sein du Groupe des 20 et sur la sécurité alimentaire et énergétique mondiale, élargir la coopération trilatérale en Afrique et dans d'autres régions, et étudier les possibilités de coopération autour de l'Initiative pour le développement mondial et l'Initiative de sécurité mondiale.

Le président chinois a expliqué que le développement stable et sain des relations entre la Chine et l'Union européenne (UE) servait les intérêts des peuples en Chine, en Europe et dans tous les autres pays, indiquant que la Chine appréciait l'engagement de la France en faveur de l'autonomie stratégique et espérait que la France encouragerait l'UE à garder une bonne perception de la Chine et à travailler avec la Chine dans la même direction, en gérant adéquatement leurs divergences et en s'appuyant sur leurs intérêts convergents, pour une coopération plus étroite dans les domaines de l'économie, du commerce, du développement vert et numérique et des échanges entre les peuples.

M. Xi a également formulé l'espoir que la France, qui assure actuellement la présidence tournante de l'UE, jouerait un rôle positif dans la promotion d'un développement sain des relations sino-européennes.

Pour sa part, M. Macron a salué l'esprit d'ouverture avec lequel les deux parties ont développé leurs relations depuis l'établissement des relations diplomatiques entre les deux pays.

Au cours des cinq dernières années, les deux pays ont mené une coopération fructueuse dans divers domaines, s'est félicité le président français.

Pour les cinq années à venir, la France travaillera avec la Chine pour approfondir la coopération dans des domaines tels que l'agriculture, l'aviation, l'énergie nucléaire civile et la culture, ainsi que pour renforcer la coopération dans la lutte contre le changement climatique et pour la préservation de la biodiversité, afin de réaliser de nouvelles réussites dans les relations franco-chinoises, a-t-il assuré.

La France est disposée à jouer un rôle positif dans le développement des relations entre l'UE et la Chine, a ajouté M. Macron.

Les deux présidents ont aussi échangé leurs points de vue sur la situation en Ukraine et ont convenu que les parties concernées devaient encourager la Russie et l'Ukraine à rétablir la paix à travers des négociations.

M. Xi a souligné que la Chine s'était efforcée de promouvoir les pourparlers de paix à sa manière, et qu'elle soutenait les pays européens dans le maintien de la sécurité en Europe par eux-mêmes.

Il a appelé à la vigilance contre une confrontation de blocs, qui représente une menace bien plus grande et persistante envers la sécurité et la stabilité mondiales.

M. Macron a pris note des nombreux consensus entre la France et la Chine sur la question ukrainienne, ajoutant que la France était prête à coordonner et coopérer plus étroitement avec la Chine aux niveaux bilatéral et multilatéral.

La France et l'UE sont engagées en faveur de l'autonomie stratégique et elles ne soutiendront ni ne participeront à aucune confrontation de blocs, a-t-il conclu.