News

La Chine a un rôle essentiel à jouer sur la protection de la biodiversité mondiale, selon Lin Li du WWF

Update Time:2021.10.06 Source: Clicks:134

 La Chine a un rôle essentiel à jouer en faisant preuve de leadership pour aspirer à un avenir sain, neutre en carbone et équitable pour toute vie sur Terre, a récemment souhaité le WWF International avant les réunions cruciales des Nations Unies sur la biodiversité et le climat dans le but d'inverser la perte de biodiversité et de garantir un monde respectueux de la nature d'ici 2030.

"Nous sommes la dernière génération qui peut prendre des mesures significatives pour assurer l'avenir de la planète et de l'humanité", a déclaré dans une interview à Xinhua Lin Li, directrice de la politique globale et de la mobilisation au WWF International.

La Chine accueillera la première partie de la 15e réunion de la Conférence des parties à la Convention des Nations Unies sur la diversité biologique (COP15) à Kunming, dans la province du Yunnan (sud), qui débutera le 11 octobre. On y examinera le "Cadre mondial de la biodiversité post-2020" en vue de tracer un plan directeur pour la préservation de la biodiversité.

"La COP15 en octobre, puis plus tard en avril de l'année prochaine, est un moment critique de prise de décision qui peut déterminer notre destin, non seulement au cours de la prochaine décennie, mais au cours des prochains siècles et millénaires", estime Mme Li, qui participera à la réunion avec une délégation du WWF.

PRENDRE LA TETE

En tant que pays hôte de la COP15, la Chine a un rôle essentiel à jouer, dit-elle, ajoutant : "Nous voyons des signes encourageants des actions nationales de la Chine et de son accent sur le concept de 'civilisation écologique' dans l'élaboration des politiques nationales, ce qui est cohérent avec l'idée de vivre en harmonie avec la nature".

"C'est une période critique et la Chine a un rôle essentiel à jouer pour la gouvernance mondiale et pour le multilatéralisme", souligne la responsable du WWF.

L'an dernier, le président chinois Xi Jinping a annoncé que son pays visait à atteindre un pic d'émissions de CO2 avant 2030 et à réaliser la neutralité carbone avant 2060. Lors du débat général de l'Assemblée générale des Nations Unies la semaine dernière, il a assuré que la Chine intensifierait son soutien aux autres pays en développement en matière d'énergies vertes et à faible émission de carbone et qu'elle ne construirait plus de nouvelles centrales au charbon à l'étranger.

De plus, Mme Li juge que l'appel de M. Xi à favoriser une communauté de vie pour l'homme et la nature et le concept de civilisation écologique constituaient un nouveau pas dans la bonne direction.

"Nous sommes confrontés à des urgences d'une ampleur sans précédent et nous avons donc besoin d'une intensification de la gouvernance mondiale. Nous devons voir tous les pays jouer leur rôle pour protéger les biens communs mondiaux sur lesquels nous comptons tous", insiste-t-elle.

MULTILATERALISME POUR LA BIODIVERSITE

Avant cette COP15 cruciale, Mme Li juge que le monde a plus que jamais besoin du multilatéralisme pour tenter de faire face à une double crise du climat et de la biodiversité sans précédent.

"La gestion et la sauvegarde des biens communs mondiaux nécessiteront du multilatéralisme", martèle l'experte. Par conséquent, la collaboration, le multilatéralisme, la gouvernance mondiale pour protéger nos biens communs mondiaux afin de fournir le système viable pour nous soutenir sont essentiels".

Le WWF est l'une des ONG dédiée à la préservation de la nature les plus importantes et les plus respectées au monde. Depuis la création de son premier bureau en Suisse en 1961, elle est devenue un réseau mondial actif dans plus de 100 pays avec près de 30 millions d'adeptes.

En Chine, le WWF est actif depuis 1980, date à laquelle il a été invité par le gouvernement chinois en tant que première ONG internationale à travailler sur la préservation de la nature.

"La Chine a un rôle essentiel à jouer pour garantir que le monde sécurise un cadre de biodiversité le plus solide possible qui puisse protéger l'avenir des personnes et de notre planète", souligne Lin Li.

Elle "doit faire preuve de leadership en encourageant les pays à trouver un terrain d'entente. En travaillant collectivement avec les leaders mondiaux, la Chine peut aider à offrir un avenir qui est naturel, neutre en carbone, équitable et sain", conclut-elle.